Ce soir (21h) au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou : JS Kabylie – Heartland (Nigeria)

  • PDF

Les Canaris pour la confirmation

Après la belle opération réussie en terre égyptienne, les Lions du Djurdjura ont rendez-vous avec la confirmation ce soir chez eux à Tizi-Ouzou. Ils doivent confirmer leur bonne intention de se qualifier au carré d’as de la plus prestigieuse des Coupes africaines interclubs lorsqu’ils recevront le représentant nigérian, Heartland.

Le match ne sera pas facile pour les camarades de Billel Naïli qui débutera certainement la partie en titulaire après la bonne impression laissée à Al Ismaïliya mais aussi lors du stage de Marseille. Leur adversaire du jour, qui n’est pas un novice d’autant qu’il est tout simplement le finaliste malheureux de la dernière édition, ne viendra pas à Tizi-Ouzou pour du tourisme, mais au contraire il fera tout pour se racheter du semi-échec concédé a domicile lors de la première journée devant Al Ahly du Caire. Les poulains de Geiger qui ont effectué un stage de préparation de huit jours à Marseille, spécialement pour bien préparer cette joute, semblent au sommet de leur forme. L’ensemble des joueurs se dit prêt pour cette rencontre et l’effectif qui travaille sous les ordres du Suisse Alain Geiger n’enregistre aucun blessé ni suspendu.

 

Les Nigérians fermeront le jeu

 

Cette situation fera le bonheur du staff technique des Canaris qui se permettra le luxe de jouer avec le schéma qu’il veut. Excepté au poste d’arrière droit où le joueur recruté spécialement pour combler le vide laissé par Meftah, à savoir Belkacem Remache, n’est pas encore totalement prêt – ce qui veut dire que c’est Coulibaly qui jouera encore une fois à ce poste – tous les autres compartiments enregistrent une bousculade au portillon. Alain Geiger adoptera à coup sûr un schéma ultra offensif, d’autant qu’il sait que l’adversaire qui craint le tartan viendra fermer le jeu et jouer avec un bloc soudé en défense. C’est le seul moyen pour le driver kabyle de franchir le blocus qui sera mis en place par l’entraîneur de Heartland, Samsun Ciassia. La bonne ambiance qui règne au sein du groupe, la détermination des jeunes loups kabyles ainsi que le soutien du public qui viendra en force porter aux  nues ses protégés, sont autant de paramètres qui sonnent en faveur des Canaris. Toutefois, ces derniers doivent remettre les pieds sur terre et prendre au sérieux l’adversaire car, comme dit l’adage, on ne peut vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Rafik Messad

 

Vers le recours au système du 4-3-3

En prévision du match de ce soir face au représentant du Nigeria, l’entraîneur kabyle, Alain Geiger, doit trancher entre l’adoption du système du 4-4-2 et celui du 4-3-3. Toutefois, le dernier cité a plus de chances d’être adopté ce soir, notamment vu le système défensif qu’a l’habitude d’adopter Heartland en dehors de ses bases, mais aussi après le rétablissement de Sid Ali Yahia-Chérif qui peut reprendre sa place dans le onze de départ. Ce faisant, et devant le portier Malik Asselah, Coulibaly à droite, Oussalah à gauche et la paire Rial-Belkalem dans l’axe, constitueront le compartiment défensif de l’équipe kabyle. Dans la zone médiane, c’est un véritable casse-tête pour le staff technique kabyle qui doit choisir trois éléments qui vont jouer d’entrée. Aux côtés du capitaine Douicher qui se chargera de la récupération, Naïli et Tedjar sont les mieux indiqués pour débuter la partie. Yalaoui et Chérif El Ouazzani peuvent entrer à tout moment, selon l’évolution du match. En attaque, Sid Ali Yahia-Chérif jouera derrière les deux attaquants qui ont l’habitude de jouer d’entrée, à savoir Farès Hamiti et Mohammed Amine Aoudia. Alain Geiger attend de son groupe une meilleure solidarité sur le terrain et une meilleure application afin de porter le danger vers le camp adverse et de marquer un but libérateur le plus tôt possible.

R. M.

 

Equipe probable : Asselah, Coulibaly, Oussalah, Rial, Belkalem, Douicher, Naïli, Tedjar, Yahia-Chérif, Aoudia, Hamiti.

 

 

Aoudia : «Les 3 points ne nous échapperont pas»

Le jeune attaquant de la JSK promet une grande prestation ce soir à l’occasion de la rencontre de la Ligue de champions face aux Nigérians de Heartland. Une rencontre décisive comme nous l’expliquera l’avant-centre des Canaris où il est question de prendre le large en matière de classement.

 

Plus que quelques heures avant la très attendue confrontation de ce soir face au Nigérians de Heartland. Etes-vous prêts pour cette confrontation ?

Cela fait une semaine que l’on prépare cette rencontre et on a même effectué un stage d’une semaine à Marseille, justement pour préparer cette confrontation. Tout s’est bien déroulé et on est prêts à prendre part à ce second match de Ligue des champions.

 

Justement, à l’issue de ce stage, beaucoup de critiques ont été faites ici et là, notamment après la joute amicale face à Istres. Un commentaire à ce sujet ?

Franchement, je ne vois pas pourquoi tant de critiques pour un match amical. Les gens oublient aussi qu’on est en pleine période de préparation et qu’il est tout à fait normal que des lacunes existent. Je pense d’ailleurs que c’est pour cette raison que les équipes effectuent des stages de préparation d’avant-saison pour être prêtes à aborder la compétition. Ils nous reste encore du travail à faire, certes, mais je ne suis nullement inquiet en ce qui concerne le match de ce soir face au Nigérians.

 

C’est un match capital qui vous attend puisque la victoire est primordiale pour la JSK si elle veut conforter ses chances de qualification…

Après notre succès ramené d’Egypte face à Al Ismaïly, on a pris la tête du classement à la faveur du match nul entre Heartland et Al Ahly. On a une chance inouïe de prendre le large au classement à l’occasion de cette rencontre face aux Nigérians qu’on accueille à Tizi-Ouzou. C’est un match décisif et on est conscients de son importance, chose qui nous pousse à nous surpasser pour faire le plein.

 

Mais c’est un match difficile contre des Nigérians décidés à se racheter après le nul concédé face au Ahly…

On est loin de sous-estimer cette équipe et encore moins après avoir été accrochée par le Ahly lors de la première journée. Ce sont les champions du Nigeria et on connaît bien le football nigérian. On est aussi conscients que cette équipe essayera de nos surprendre mais nous nous sommes préparés en conséquence. On sait ce qui nous attend et surtout ce qu’on doit faire, et on va faire honneur à la JSK et à ses supporters pour cette première apparition de notre équipe devant nos fans.

Une victoire passe par des buts. En tant qu’attaquant, pensez-vous pouvoir enfin enclencher votre compteur buts et offrir à la JSK une victoire précieuse ?

Le premier but de la saison a été inscrit par un défenseur. Je parle du but de Belkalem face à Al Ismaïly. Une victoire passe obligatoirement par des buts comme vous le dites. Personnellement, je suis décidé à enclencher mon compteur et cette rencontre, la première de la saison à Tizi-Ouzou, est à mon sens l’occasion idoine. Alors, comptez sur nous, les points de la rencontre ne vont pas nous échapper.

Propos recueillis par T. M.