Ismaïly 0 - JSK 1 : Belkalem, le «Puyol» kabyle !

  • PDF

La JSK a fort bien négocié son déplacement à Al Ismaïlia puisque, malgré la difficulté de la tâche, elle a réussi à en repartir avec les trois points de la victoire. Un bon résultat qui lui permet d’espérer une éventuelle qualification au prochain tour.

Après un bref round d’observation qui a duré trois à quatre minutes, les Egyptiens décident d’accélérer le jeu, mais contre toute attente, la première occasion qui mérite d’être signalée était à l’actif des Canaris. En effet, suite à une contre-attaque rapide menée sur l’aile gauche, Nessakh hérite du ballon à environ trente mètres des buts et, sans se poser de questions, tente directement sa chance de loin. Son tir est non seulement cadré mais tellement puissant que le gardien a dû s’y prendre à deux reprises pour maîtriser le cuir. Néanmoins, malgré cette chaude alerte, les joueurs d’Al Ismaïly restent maîtres du jeu et dominent outrageusement les débats. Seulement, les Egyptiens ne parviennent pas à perforer une défense kabyle bien regroupée devant Asselah, et s’en remettent donc aux balles arrêtées. Un exercice dans lequel ils vont se montrer particulièrement dangereux puisque, entre corners et coups francs indirects, les Rial, Belkalem et Coulibaly ont dû dégager plusieurs fois en catastrophe pour sauver leur camp. La meilleure occasion égyptienne pendant ce premier half est survenue à la 41’. En effet, suite à un long déboulé sur l’aile droite, Seddik adresse un centre tendu à destination de Ahmed Aly dont la belle tête croisée frôle le poteau. Côté Canaris, il a fallu attendre les dernières minutes de cette première mi-temps pour les voir réagir, et c’est encore fois le très actif Nessakh, qui en est l’artisan. Suite à  une balle mal dégagée par la défense adverse, l’ex-Asémiste récupère le ballon dans une position assez favorable avant d’enchaîner par une superbe reprise de volée. Malheureusement pour lui, le ballon passe légèrement à côté.

Au retour des vestiaires, les Egyptiens se font encore plus entreprenants et acculent les Kabyles pratiquement dès la reprise. Mais ce n’est qu’à partir de la 58’ qu’ils réussissent à se procurer une première véritable occasion, et elle fut à l’actif de Ahmed Aly. Seulement, Asselah avait bien anticipé dans sa sortie, ce qui lui a permis de maîtriser assez facilement le cuir. Dès lors, on assiste à un retour progressif de la JSK dans le match, et c’est ainsi qu’à la 75’, suite à corner tendu de Tedjar, le fraîchement promu capitaine Belkalem saute plus haut que tous les défenseurs égyptiens, pour placer une tête rageuse à la Carles Puyol, qui ne laisse aucune chance au gardien adverse (0-1). Un but qui assomme littéralement les Egyptiens, qui n’en revenaient pas d’avoir encaissé alors qu’ils avaient le match bien en main. Le désespoir de ce but encaissé et le désir de revenir à tout prix au score finit même par leur faire perdre leur sang-froid, ce qui a failli leur coûter cher en termes de cartons. La rencontre se termine donc par une précieuse victoire de la JSK (0-1).

 

Stade d’Al Ismaïlia. Affluence moyenne. Arbitrage de Dour Normandies, assisté de Yeo  Sunguifolo et Bayeré Moussa (Côte-d’Ivoire).

Averts : Ebrahim Yehya (59’), Amr Soulia (79’) Al Ismaïly. Rial (40’), Asselah (43’), Oussalah (90’+5) JSK.

 

But : Belkalem (75’) JSK.

Al Ismaïly : Mohamed Sobhi, Ahmed Khairy (Ahmed Al jamal 77’), Abdellah Shehat, Mohamed Shadi (Ahmed Hegazy 82’), Ebrahim Yehya, Ahmed Seddik (Mohab Saïd 68’), Mohamed Homos (Cap.), Ahmed Aly, Amr Soulia, Samir Faradj, Mohamed Abougrisha.

Entr. : Marc Wotta

 

JSK : Asselah, Coulibaly, Oussalah, Rial, Belkalem, Chérif El Ouazzani, Douicher (Cap.) (Naïli 66’), Nessakh, Hamiti (Yalaoui 83’), Tedjar (Ziti 89’), Aoudia.

Entr. : Alain Geiger.

 

A. N.