Après la douche froide face au Club Africain

  • PDF

Les Kabyles cherchent désespérément responsable

Le match nul enregistré par la JSK vendredi dernier au stade El Menzah face au Club Africain, en match aller des 16es de finale de la Ligue des champions d’Afrique, n’en finit pas de faire jaser au sein de la formation kabyle et de ses supporters. En effet, ce match nul, qui reste un bon résultat récolté en terre tunisienne face à une équipe comme le Club Africain, a les relents d’une défaite pour des Canaris qui auraient pu, pour ne pas dire dû, revenir avec une victoire, au vue d’une rencontre où les poulains du Suisse Alain Geiger ont évolué, presque 70 minutes durant, en supériorité numérique, suite à l’expulsion par l’arbitre marocain de deux joueurs du côté tunisien en début de partie. Mais au-delà de cette supériorité numérique, qui aurait dû valoir un succès aux Canaris, d’autant plus que la JSK a mené au score depuis le premier half, jusqu'à ces dernières minutes fatidiques, c’est la prestation du onze kabyle qui laisse à désirer. Une prestation ratée, c’est le moins que l’en puisse dire, mais qui vient de déclencher une vive discussion pour définir les véritable raisons de cette sortie. Et pour cause. Si d’aucuns n’hésitent pas à tirer à boulets rouges sur les joueurs, les accusant d’avoir failli à leur mission, ayant sous-estimé l’adversaire en raison de son infériorité numérique et n’ayant su préserver leur avantage au score, à cause d’une certaine nonchalance sur le terrain, et d’avoir crié victoire avant le coup de sifflet de l’arbitre, d’autres pointent un doigt accusateur sur l’entraîneur Geiger qui fait face à de nombreuses critiques, d’ordre technique notamment, pour les changements opérés au cours de la rencontre. Des critiques compréhensibles même s’il faut être un peu logique et dire que la responsabilité est partagée par toute l’équipe et à tous les niveaux.

 

Circonstances atténuantes et rachats attendus

Trois jours après cette rencontre, tout le monde essaie de refaire le match et de trouver des justificatifs après une telle occasion gâchée par les Canaris, même si le résultat en lui même reste une bonne opération. Mais il faut croire que, quelque part, les appréhensions de Geiger à la veille de cette confrontation étaient justifiées. En effet, le coach kabyle a insisté sur la nécessité d’inscrire au moins un but, et son team a atteint ce premier objectif. Il avait exprimé à la veille de cette même rencontre des appréhensions au sujet de la récupération qui a visiblement fait défaut. Geiger avait en effet mis en exergue la grosse dépense d’énergie de ses poulains trois jours auparavant à l’occasion du match de Coupe disputé et remporté face au CRB la veille même du déplacement en terre tunisienne. Des circonstances atténuantes aussi bien pour Geiger que pour ses poulains, eux qui fournissent depuis quelque temps de belles prestations avec des résultats qui suivent. Un accident de parcours comme l’expliquent les plus optimistes au sein de la formation de la JSK et dont le team kabyle sous la conduite de son entraîneur suisse devra convaincre, en allant chercher un bon résultat ce vendredi à Tlemcen pour faire taire les mauvaises langues d’une part et retrouver une certaine sérénité, essentielle pour la suite d’un parcours des plus chargés pour une équipe de la JSK engagée dans plusieurs fronts à la fois.

T. M.

Reprise des entraînements cet après-midi

Rentrés samedi soir de Tunis, les joueurs de la JSK, après une journée de repos bien mérité suite à deux matchs consécutifs sans récupération, reprendront le chemin des entraînements cet après-midi au stade du 1er -Novembre de Tizi Ouzou avec, en ligne de mire, ce périlleux déplacement à Tlemcen pour affronter le Widad local, en match retard du championnat.

 

Plus de peur que de mal pour Khoutir-Ziti

Victime d’une légère entorse à la cheville, contractée en fin de match vendredi dernier face au Club Africain, le jeune défenseur reprendra le chemin des entraînements cet après-midi, le staff médical des Canaris n’ayant décelé aucune blessure grave. Khoutir-Ziti, qui devrait donc reprendre du service, sera d’attaque et opérationnel face au WAT ce vendredi.