JSK : Après s’être contentés d’un nul devant le Club Africain

  • PDF

Des regrets pour les Canaris

Certes, la formation du Djurdjura a enregistré un nul positif lors de son déplacement à Tunis où elle avait affronté le Club Africain local pour le compte des 1/16 de finale de la Champions League africaine, mais il faut reconnaître que ce résultat avait comme un arrière-goût de défaite pour les joueurs kabyles et leurs supporters. Les conditions ayant entouré la rencontre étaient toutes en faveur de la bande à Geiger, qui avait notamment la chance unique de jouer pendant plus d’une heure, soit dès la 22’, contre seulement neuf joueurs tunisiens, après l’expulsion de deux éléments du Club Africain. Une aubaine que les Canaris n’ont pas su mettre à profit, en dépit d’une ouverture du score au moment opportun, par Driss Ech-Chergui, soit juste après la deuxième expulsion. A ce moment-là, les plus pessimistes parmi les téléspectateurs qui suivaient la partie prédisaient une raclée pour les Rouge et Blanc devant leur public.

Les Tunisiens plus volontaires

Toutefois, au fil des minutes, il s’est avéré que les Tunisois ont bien assimilé le jeu à 9, et ont même dominé les débats, notamment en deuxième période où les Canaris se sont perdus entre la défense de leur maigre acquis et la ruée vers l’attaque dans l’espoir de marquer d’autres buts. Cet état de fait n’a pas échappé au regard perspicace de l’entraîneur du Club Africain, le Français Pierre Lechantre, qui a  déclaré a la fin du match que la sortie de deux de ses joueurs avait compliqué la situation même à la JSK. Les lions du Djurdjura, qui n’auraient pu espérer mieux, notamment avec un arbitrage très sévère avec les locaux, avaient là une excellente opportunité de revenir à la maison avec une victoire et de sceller le sort de la qualification dès ce match aller, comme cela avait été le cas au premier tour, lorsque ils avaient réussi à neutraliser les Gambiens dès la première manche, disputée à Banjul. Toutefois, l’égalisation survenue lors des quatre dernières minutes de la partie est venue anéantir les espoirs des Jaune et Vert de repartir de Tunisie avec une précieuse victoire dans les bagages.

Mission difficile au retour

Après coup, les camarades à Yahia-Chérif doivent préparer tel qu’il se doit la manche retour, prévue à Tizi Ouzou le 2 avril prochain, d’autant que leur adversaire du jour a montré on ne peut mieux qu’il est un sérieux prétendant à la qualification. Son niveau de jeu en deuxième période, malgré le handicap de deux joueurs en moins, est le meilleur baromètre pour mesurer sa force. Les Tunisiens, qui ont quitté le terrain avec les honneurs et les applaudissements de leur public, qui n’avait pas cru en un retournement de situation en faveur de son équipe, sont largement en mesure de damer le pion aux Kabyles chez eux, d’où la nécessité pour ces derniers de se montrer très vigilants. Toutefois, la récupération du capitaine Meftah, absent  vendredi dernier pour blessure, est un atout supplémentaire en faveur de la bande à Geiger, qui ne doit en aucun cas échouer dans sa mission de se réserver une place aux huitièmes de finale de la plus prestigieuse des compétitions africaines.

Rafik Messad

Retour hier soir de Tunisie

La délégation kabyle a regagné le pays hier soir, à bord d’un appareil appartenant à la compagnie nationale Air Algérie, qui avait décollé aux environs de 17 heures de l’aéroport de Tunis Carthage. Deux jours de repos ont été accordés aux camardes à Tedjar pour leur permettre de souffler quelque peu des efforts consentis, surtout qu’ils venaient de livrer deux rencontres aussi importantes l’une que l’autre face respectivement au CRB, en Coupe d’Algérie, et au Club Africain, en Champions League.

La deuxième manche le 2 avril

Même si la direction de la JSK n’a pas encore faxé à la CAF le courrier relatif à la date du match retour, le boss Moh Chérif Hannachi a laissé entendre avant de quitter Tunis qu’il comptait programmer la rencontre le vendredi 2 avril. Aussi, il est fort probable que le match se jouera en semi nocturne, soit à partir de 18 heures. Hannachi ne veut pas astreindre ses poulains à jouer sous la chaleur, surtout que le mercure ne cesse de grimper ces derniers jours. A rappeler que même la saison dernière, la formation du Djurdjura avait joué toutes ses rencontres programmées durant les mois d’avril mai en fin d’après-midi.

JSK - ESS reporté à une date ultérieure

Une aubaine pour les Kabyles

Un nul et des regrets, c’est le moins que l’on puisse dire pour une JSK, qui devra se remettre vite de sa déception pour se replonger dans l’ambiance du Championnat avant la joute retour face à ces mêmes Tunisiens du Club Africain, dans une confrontation prévue dans moins de deux semaines. Les poulains à Geiger auront toutefois le loisir de bien se reposer. Et pour cause : la rencontre JSK - ESS comptant pour la 26e journée du Championnat et prévue initialement pour ce mardi, n’aura finalement pas lieu à la date prévue puisque, selon des sources proches de la Ligue nationale, le rendez-vous en question vient d’être officiellement reporté à une date ultérieur. En effet, l’adversaire de la JSK, en l’occurrence l’ESS, lui aussi engagé en Ligue des Champions africaine, ne disputera son match aller du 2e tour de cette compétition que demain, au Cameroun, face à la formation de l’Union de Douala, ce qui fait que le champion d’Algérie sortant ne pourra pas se présenter ce mardi à Tizi Ouzou pour affronter la JSK en championnat, d’où la décision de reporter cette rencontre.

 

Une semaine pour se remettre en selle

 

Cela étant, les Canaris auront tout le loisir de se refaire une santé et de corriger les énormes tares affichées lors de la joute africaine d’avant-hier. C’est que les Kabyles ont beaucoup déçu vendredi dernier, face aux Tunisiens, même si le nul enregistré face au club Africain peut être considéré comme un bon résultat. La prestation des poulains au Suisse Alain Geiger laissait en effet beaucoup à désirer et fait craindre le pire pour l’avenir. Les camarades de Hadjaoui étaient tout simplement retombés dans leurs travers de début de saison à l’occasion de cette rencontre, alors qu’ils avaient montrer une certaine maturité dans le jeu depuis quelques semaines, ce qui fait que beaucoup craignent pour la suite et s’interrogent sur les capacités réelles des Jaune et Vert d’aller au bout de leurs objectifs, à savoir disputer à fond leurs chances aussi bien pour le titre de champion que pour le trophée de Dame Coupe. Beaucoup d’erreurs, que Geiger devra corriger avant la confrontation de vendredi prochain face au WAT, à Tlemcen. Les Canaris auront tout de même toute une semaine pour préparer ce rendez-vous.

T. M.