CRB 1 - FAR 0 : Le Chabab petitement

  • PDF

Le Chabab de Belouizdad a réalisé l’essentiel, en s’imposant sur son terrain par la toute petite des marges, 1 à 0, devant les FAR de Rabat en match aller du premier tour de la Coupe de la CAF. Un maigre succès pas du tout rassurant pour les Belouizdadis, qui sont désormais contraints de négocier un sans-faute lors de la manche retour, prévue entre le 2 et le 4 avril à Rabat, pour espérer arracher la qualification et poursuivre l’aventure africaine. S’il est vrai que les Algériens ont eu le mérite de ne pas perdre dans ce match et de tenir bon pour gagner, il est non moins vrai aussi que leur adversaire, largement meilleur en première période, aurait pu rentrer chez lui avec un bien meilleur résultat. Sur le plan du jeu, chacune des deux équipes a eu sa mi-temps. Les Marocains ont été les premiers à dominer les débats et à inquiéter l’arrière-garde du Chabab. D’abord par l’intermédiaire de Ouadouche, à la 8’, d’une reprise de volée écartée difficilement par Ousserir. A la 28’, c’est au tour de Medihi de mettre le portier du Chabab à rude épreuve. Le joueur marocain exécute un coup franc direct qui heurte le poteau gauche d’Ousserir. Les FAR sont donc plus dangereux en première période, mais le réalisme est du côté des Algériens qui, profitant d’un flottement dans la défense des FAR, parviennent à inscrire le premier but. En effet, sur un contre amorcé par Younès sur le côté gauche, ce dernier sert idéalement Saïbi qui reprend victorieusement du plat du pied dans les filets de Chadli (36’). Le Chabab ne pouvait espérer un meilleur scénario pour reprendre les choses en main en seconde période, avec la possibilité de rajouter d’autres buts, à l’image de cette tentative de Boussehaba, à la 55’, qui fait le plus dur en éliminant trois défenseur mais rate le cadre. Les Marocains n’abandonnent toutefois guère. En effet, bien que la pression belouizdadie les ait contraints à reculer dans leur moitié de terrain, les camardes de Ouadouche répliquent par des contres qui ont failli faire mouche, comme par exemple cette grosse occasion ratée à la 72’ par Raki, devant Ousserir, ou encore cette tête de Djaouad à la 85’, repoussée par la transversale. Le Chabab va avoir pour sa part la possibilité de tuer le match à plusieurs reprise et de gagner sur un score plus rassurant, si seulement Alex, à la 75’, mais surtout Slimani, seul devant le gardien dans le temps additionnel, avaient su mettre la balle dans les filets.

Stade 20-Août El Annasser, beau temps, affluence nombreuse, arbitrage de Diakité, assisté de samba et Senne (Sénégal).

 

Averts : Maâziz (80’), Alex (33’), Lahmar (43’) CRB

Nekache 73 (FAR)

 

But : Saïbi (36’) CRB

 

CRB : Ousserir, Akniouène (Maâziz 19’), Boukeria, Aksas, Mameri, Lahmar, Alex, Aouad, Boussehaba, Younès (Gherbi 66’), Saïbi (Slimani 82’).

Entr. : Mohamed Henkouche

 

FAR : Chadli, Fellah, Kacemi, Bendris, Bouzegar, Raki, El Basseri (Nekache 70’), Kabeli (Djaoued 66’), Madihi, Ouadouche, Azim.

Entr. : Azziz El Amri

 

 

 

Akniouene remplacé à la 20’

Victime d’une blessure à l’épaule, le défenseur belouizdadi Akniouène n’était pas en mesure de terminer le match. Il était contraint de céder sa place, à la 20’, au profit de son coéquipier Maâziz qui, faut-il le dire, s’est débrouillé bien sur le plan défensif, bien qu’offensivement la touche d’Akniouène se soit fait beaucoup sentir.

 

 

Alex et Lahmar ne joueront pas le match retour

Le Chabab de Belouizdad sera privé des services de ses deux très importants milieux de terrain, à savoir Alex et Lahmar, pour le match retour. Les deux joueurs ont été avertis hier et c’était leur second carton, synonyme de suspension automatique pour le match retour de Rabat. L’absence des deux joueurs sera sans nul doute très difficile à pallier pour le coach du CRB, Mohamed Henkouche.

 

 

Impressions …

Henkouche : «Nous avons gagné, c’est le plus important»

«Nous avons gagné et c’est le plus important. Nous avions évolué avec des joueurs blessés, à l’image de Saïbi et Boussehaba qui ont fait de leur mieux. Je ne vais pas commenter le score, à savoir s’il est oui ou non rassurant. Je sais que la qualification se joue en deux manches. Nous avons réussi à gagner la première, il reste une seconde que nous aurons tout le temps de préparer, et nous allons faire en sorte de la négocier au mieux et d’assurer la qualification».

 

El Amri : «Au retour, ce sera une autre paire de manches»

«Je pense que nous avions manqué de chance, surtout en première période où on avait la possibilité de marquer et même de faire la différence. En seconde période, j’avoue que le réveil de l’adversaire nous a un petit peu obligés à reculer. Quoi qu’il en soit, je pense que nos chances demeurent intactes. Tout se jouera lors du match retour où ce sera une autre paire de manches».