Club Africain 1 – JSK 1

  • PDF

Malgré ce match nul réussi chez le Club Africain, on peut dire que la JSK est passée à côté de son sujet lors de cette première sortie en Ligue des Champion africaine car,

ayant évolué en supériorité numérique pendant près de soixante-dix minutes, elle aurait certainement pu réussir un meilleur résultat, qui aurait augmenté un peu plus ses chances de qualification. En effet, les choses avaient démarré mal pour les Tunisiens qui, d’entrée de jeu, perdent deux joueurs clé et se retrouvent à neuf contre onze. Les Canaris qui, jusque-là avaient bien tenu le coup, n’en demandaient plus pour s’affirmer un peu plus dans le jeu et se créer des occasions. Leurs efforts finissent par porter leurs fruits à la demi-heure de jeu par Ech-Chergui qui, bien servi par Aoudia, s’infiltre dans la surface de réparation avant de décocher un joli tir croisé du pied gauche qui va se loger dans le coin opposé (0-1) de la cage du gardien tunisien Dakhil. Galvanisés à la fois par cette ouverture du score et leur supériorité numérique, les Kabyles vont de l’avant et se procurent d’autres occasions. Les meilleures d’entre elles ont probablement été le coup franc direct de Tedjar (22’) et le tir foudroyant de Maroci (44’). Même les Tunisiens vont se montrer dangereux sur contre-attaques, comme ce fut le cas dans le temps additionnel de la première mi-temps où Meriah a failli tromper Hadjaoui d’un tir lointain (45’+4). Après la pause, on assiste au même scénario, avec une équipe de la JSK conquérante et qui a failli doubler la mise dès la 47’ par Aoudia. Malheureusement pour lui, son tir se dérobe du cadre et sort légèrement au-dessus. Mais, à partir de cet instant et bien qu’en infériorité numérique, les Tunisiens vont prendre les choses en main et se procurer quelques belles occasions, notamment sur les balles arrêtées, comme les corners, qu’ils ont jouées à fond. C’est d’ailleurs de cette façon qu’ils parviendront à arracher l’égalisation à deux minutes du coup de sifflet final. C’était suite à un corner bien botté par Meriah pour le fraîchement incorporé Traoré, qui saute plus haut que tous les défenseurs kabyles pour catapulter le cuir au fond des filets d’une belle tête croisée (88’). Un but partout, ce sera donc le score final.

 

Stade El Minzah (Tunis). Affluence assez nombreuse. Arbitrage de Khaled Nouni, assisté de Bouazza Errouani et Mohamed Lahmidi (Maroc).

 

Buts : Traoré (88’) Club Africain. Ech-Chergui (30’) JSK

Averts : Souissi (10’ et 22’), Messaâdi (39’) Club Africain. Ech-Chergui (16’), Maroci (26’), Ziti (28’), Azuka (80’), Yahia-Chérif (90’) JSK.

Exp : Alexis (16’), Souissi (22’) Club Africain.

 

Club Africain : Dakhil, Souissi, Chetigui, Meriah, Alexis, Ifa, Boudjelbène, Ben Yahia (Cap), Dhaouadi, Lakrout (Aouadi 69’), Messaâdi (Traoré 69’).

Entr. : Pierre Lechantre.

 

JSK : Hadjaoui, Coulibaly, Oussalah, Belkalem (Cap), Chérif El Ouazzani (Azuka 52’), Maroci, Ziti, Tedjar (Yahia-Chérif 69’), Ech-Chergui, Hamiti (Nessakh 83’), Aoudia.

Entr. : Alain Geiger.

 

A. N.

Belkalem capitaine

En l’absence du capitaine habituel Rabie Meftah, c’est le jeune défenseur central Belkalem qui a hérité du brassard face au Club Africain.

 

Amrouche honoré

Avant le coup d’envoi de la rencontre, la direction du Club Africain a honoré l’entraîneur adjoint de la JSK, Arezki Amrouche, qui a déjà porté les couleurs de ce club par le passé. Elle lui a remis, entre autres, un diplôme honorifique et quelques cadeaux  symboliques.

 

Les Tunisiens appellent au fair-play

Pour encourager le fair-play, les Tunisiens ont accroché plusieurs banderoles sur lesquelles on pouvait lire des phrases comme «On félicite l’Algérie pour sa qualification au Mondial 2010» ou encore «La Tunisie et l’Algérie : un seul pays».

 

Les supporters kabyles en force

Tout comme leurs homologues tunisiens, les supporters de la JSK étaient relativement nombreux à faire le déplacement pour encourager leur équipe à l’occasion de cette première sortie officielle en Ligue des Champions. La direction du stade d’El Minzah leur a réservé un espace clôturé pour éviter tout accrochage avec les supporters adverses.

 

L’arbitre s’attire les foudres des supporters

En brandissant le carton rouge à deux joueurs tunisiens en moins de vingt minutes, l’arbitre principal du match, le Maroain Khaled Nouni, ne s’est pas fait que des amis parmi les supporters du Club Africain puisque, à la mi-temps, certains d’entre eux n’ont pas hésité à le bombarder de projectiles, et en le traitant au passage de tous les noms d’oiseaux. Malgré l’égalisation du Club Africain, le jet de pierres s’est poursuivi après le coup de sifflet final et la direction du stade a dû faire appel aux CRS pour évacuer l’arbitre.

 

Nabil El Kouki : «On s’est bien rattrapés»

On s’est retrouvés à neuf après seulement vingt minutes de jeu et cela a nécessité une grosse débauche d’énergie de la part des joueurs qui étaient restés sur le terrain. Dieu merci, nos efforts n’ont pas été vains puisque nous avons sérieusement bousculé l’adversaire avant d’opérer des changements gagnants qui nous ont permis d’égaliser. Autrement dit, et vu la physionomie de cette rencontre, je dirais que le résultat nul n’est pas aussi mauvais qu’il ne le paraît et nous essayerons de nous rattraper au match retour pour arracher la qualification».

 

Traoré : «Je dédie ce but à mon père»

«Je suis rentré sur le terrain dans des conditions assez difficiles car, non seulement nous étions menés au score mais la JSK avait deux joueurs de plus que nous. Mais finalement, tout s’est bien passé pour nous et je pense qu’avec ce résultat nul, nous pourrons défendre crânement nos chances de qualification lors du match retour. Je profite de l’occasion pour dédier ce but à mon père car il avait prédit que je marquerai ce soir».