DRBT 1 - JSK 0 : Rahmouni a joué pour le nul

  • PDF

DRBT  1 -  JSK 0

Il a aligné une équipe défensive

Rahmouni a joué pour le nul

 

Stade Lahoua Smaïl. Temps chaud. Tartan jouable. Public peu nombreux. Arbitrage de Mr. Saïdi, Etchiali et Serradj.

But : Terbah (60’) DRBT

Avrts : Noubli (63’) DRBT.  Benaldjia (43’) JSK

DRBT : Litim, Terbah (Si Amar 87’), Guitoun, Aib, Haddad, Marroci, Djahel, Guerabis, Nezouine (Demane 57’), Noubli (Bouda 90’), Mouaden.

Entr. : Ighil

JSK : Asselah, Guemroud, Ferhani, Berbiche, Rial, Khelili (Zerguine 64’), Tizi Bouali, Yettou, Radouani (Baïtèche 78’), Benaldjia, Boulaouidet.

Entr. : Rahmouni

La défaite de la formation phare du Djurdjura est à mettre sur le compte de la mauvaise appréciation du coach Mourad Rahmouni. En effet, ce dernier a aligné une composante défensive avec l’objectif de récolter un point de son déplacement à Tadjenant. En fin de match, les comptes n’étaientpas bons. Durant la première mi-temps, ce fût une domination à outrance des joueurs de Tadjnanet qui ont pris le match en main. En face, les coéquipiers de Rial ont tout verrouillé puisque pas moins de neuf joueurs étaient « stationnés » dans leur périmètre défensif. Le système de jeu mis en place par le duo Rahmouni-Moussouni était clair. Il s’agissait de défendre pour revenir avec le point du nul. Les Kabyles n’étaient pas venus à Tadjnanet pour tenter d’arracher les trois points de la victoire, mais juste le point du nul. La formation du Difaâ dominera donc tous les débats mais ne pourra trouver la faille au sein de cette muraille dressée par pas moins de neuf joueurs. Asselah sauvera à maintes reprises son équipe en s’interposant aux attaques de Guittoun, Mouaden et autres Guerrabis. La première mi-temps intervient sur ce score nul de zéro partout. La seconde période jeu sera plus animée puisque le Difaâ de Tadjnanet va mettre tous ses efforts dans le jeu offensif obligeant par là même l’adversaire à se retrancher dans son périmètre. Et lorsque l’on ne fait que se défense, on finit par encaisser. C’est ce qui arriva pour la formation des Canaris qui n’a pas vu venir ce bolide de Terbah qui ira se loger dans la lucarne de Malik Asselah qui ne pouvait rien sur le coup. Dès lors, les coéquipiers de Boulaouidet allaient sortir de leur camp pour tenter de revenir au score. Le jeu se durçit et les actions devenaient plus violentes de par et d’autres. D’ailleurs l’arbitre a du arrêter la rencontre plusieurs fois pour faire revenir le calme sur le terrain. Les locaux sauront gérer la suite de la rencontre pour arracher une victoire méritée devant une équipe qui n’a pas osé.

A.H.