USMA : Remporter le graal, le rêve usmiste

  • PDF

CAF Champions League

Déjà aux portes des demi-finales

Remporter le graal, le rêve usmiste

L’USMA a réalisé un carton plein lors de la première partie de la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique, après sa victoire à domicile contre le MCEE (2-1) vendredi soir au stade Omar-Hamadi, confirmant ses ambitions dans cette épreuve qu’elle retrouve après 11 années d’absence. Ce parcours pousse les Rouge et Noir à revoir leurs ambitions à la hausse et pourquoi pas rééditer le coup de l’ESS qui avait réalisé un véritable exploit la saison passée en permettant à l’Algérie de s’adjuger, pour la première fois, le trophée de la CAF Champions League dans sa nouvelle formule. «Il est clair que nos ambitions sont devenues grandes dans cette compétition après avoir réussi la passe de trois. Désormais, nous voulons aller le plus loin possible, surtout que nous avons les atouts qu’il faut pour le faire», a déclaré le porte-parole de l’USMA, Hadj Adlène. Les propos de l’ancien attaquant vedette de la formation de Soustara traduisent également les ambitions de la galerie usmiste, celle-ci se mettant à rêver d’un titre continental qui fait défaut au palmarès de son club. Ces supporters ont clairement transmis leur message aux coéquipiers de Youcef Belaili avant ce troisième match contre le MCEE, quand ils leur ont exigé tout simplement de leur ramener le trophée africain. Les fans se sont d’ailleurs déjà mobilisés pour pousser leur équipe à fond afin de réaliser leur rêve. La preuve : ils sont de plus en plus nombreux dans les tribunes pour soutenir leurs idoles. La chaleur suffocante conjuguée à un taux élevé d’humidité ayant marqué la capitale vendredi n’ont pas empêché les supporters algérois de remplir les gradins du stade Omar-Hamadi avant deux heures du coup d’envoi de la partie.

Prudence et vigilance, les mots du coach

Mais l’entraîneur de l’USMA, Miloud Hamdi, qui continue d’assurer avec succès l’intérim à la tête de la barre technique, ne veut pas aller vite en besogne. Il préfère plutôt rester sur ses gardes. «Dire que nous avons mis un pied et demi en demi-finales, c’est un peu exagéré. Moi je préfère oublier cette première partie de la phase de poules et me concentrer déjà sur la suite du parcours. Le chemin est encore long», a-t-il commenté au cours de la conférence de presse. C’est que Hamdi, en dépit de son manque d’expérience dans ce genre de compétitions, sait pertinemment qu’un quelconque excès de confiance pourrait coûter cher à ses protégés. Prudence et vigilance sont désormais ses mots d’ordre qu’il ne cesse de lancer en direction de ses capés. Même le récent recrutement de deux nouveaux attaquants de valeur (Darfalou et Aoudia) qui vont intégrer cette semaine l’effectif des Rouge et Noir, n’est pas fait pour pousser le jeune coach franco-algérien à s’enflammer. Il n’a d’ailleurs voulu faire aucun commentaire sur ces deux arrivées. «Moi je préfère parler des joueurs qui sont disponibles. Ce sont eux qui ont réussi ce parcours magnifique jusque-là et c’est avec eux aussi que nous espérons rester sur cette dynamique», a dit le coach usmiste.

Officialiser la qualification dès le prochain match

L’USMA aura l’opportunité de confirmer sa domination sur son groupe B le 7 août prochain lorsqu’elle rendra visite au MCEE dans le cadre de la quatrième journée de la phase de poules. L’adversaire étant pratiquement éliminé a plutôt l’esprit dans le pari qu’il veut relever, à savoir un retour rapide en Ligue 1 après l’avoir quittée en fin d’exercice précédent. «J’espère avoir tout l’effectif entre les mains, car nous faisons à chaque fois face à des défections de taille, comme ça a été le cas dans la rencontre de ce soir (vendredi, ndlr) où le choix était limité pour composer le duo du milieu récupérateur après l’absence d'Hamza Koudri, Nassim Bouchema et Mohamed Benkhemassa», a fait remarquer Hamdi. L’entraîneur n’était pas encore au courant de la suspension pour le prochain match du capitaine et défenseur central de son équipe, Nacerddine Khoualed, ainsi que du milieu défensif Hocine El Orfi. De quoi lui donner plus de soucis.