Articles Football EN

La saga Madjer, suite et pas fin

La saga Madjer, suite et pas fin

  Retour sur le parcours mouvementé d’un coach La saga Madjer, suite et pas fin   C’est bien connu, tout le...

Madjer sollicite Menad

Madjer sollicite Menad

Il commence déjà à installer son staff Madjer sollicite Menad Le président de la Fédération Algérienne de Football, Khireddine Zetchi, devrait...

Saadane DTN, Charef chargé des jeunes

Saadane DTN, Charef chargé des jeunes

Ils ont été installés hier à la FAF Saadane DTN, Charef chargé des jeunes   Enfin une bonne nouvelle pour Zetchi et sans...

Alcaraz scotché aux anciens

Alcaraz scotché aux anciens

Il n’a pas osé mettre les jeunes dans le bain Alcaraz scotché aux anciens   Ce sont pratiquement les mêmes joueurs qui...

Alcaraz scotché aux anciens

  • PDF

Il n’a pas osé mettre les jeunes dans le bain

Alcaraz scotché aux anciens

 

Ce sont pratiquement les mêmes joueurs qui ont évolué face au Cameroun alors que la nouvelle génération chauffait le banc.

Par A.N.

 

Le «renouveau» espéré par la sélection  algérienne de football contre le Cameroun n'a pas eu lieu, les Verts ayant  finalement perdu 2-0 à l'occasion de cette 5e et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, disputée samedi soir à Yaoundé.

Une quatrième défaite de suite pour l'Algérie dans cette campagne, après le Nigeria et la Zambie par deux fois, et dans laquelle une certaine forme de hiérarchie a été respectée, puisque de toute son histoire la algérienne n'a réussi à battre les Lions Indomptables en compétition officielle.

Les Camerounais ont imposé leur jeu dès l'entame de la rencontre et leurs efforts ont failli être récompensés dès la 3e minute, sur un tir  surpuissant de Siani, qui d'environ 25 mètres avait manqué de très peu de  surprendre M'Bolhi.

Le pressing camerounais s'est traduit par l'obtention d'un nombre  considérable de corners pendant les dix premières minutes de jeu, dont  celui de Ngadeuet, qui d'une belle tête croisée avait trouvé le petit  filet.

Cinq minutes plus tard, suite à une belle action collective sur l'aile  gauche, N’jie a réussi à déborder son adversaire direct avant d'adresser un  centre-tir, qui est passé de quelques centimètres à côté du montant gauche  de M'Bolhi.

Acculée de toutes parts, la défense algérienne a fini par céder à la 25’, lors Aboubakar a intercepté une passe mal ajustée par Bensebaïni,  avant de lancer N’jie plein axe. L'attaquant marseillais s'est présenté seul  devant le gardien algérien et l'a trompé d'un tir à bout portant (1-0).

Il a fallu attendre la demi-heure de jeu pour assister à la première  occasion algérienne dans ce match et elle était à l'actif de Hilal Soudani,  qui bien servi en profondeur par Hanni a tenté le lobe, mais son ballon est  passé légèrement au-dessus.

La dernière occasion qui mérite d'être signalée en première mi-temps était  également algérienne et elle était, une fois encore à l'actif de Hilal  Soudani.

C'était suite à une belle combinaison à trois, entre Hanni, Belfodil et  Soudani. Ce dernier s'était retrouvé face à face avec le gardien adverse et  a tenté une reprise de volée qui, malheureusement pour lui, était sorti de  quelques centimètres à côté.

La première manche s'est donc achevée sur le score d'un but à zéro en  faveur des Lions Indomptables, qui ont abordé la deuxième mi-temps avec la  même hargne et la même envie, mais sans parvenir à concrétiser.

De son côté, la sélection algérienne a commencé à prendre un peu plus de  risques qu'en première mi-temps. Ce qui est logique du fait qu'elle était  menée au score et qu'elle ambitionnait de gagner ce match, ou tout au  moins, repartir avec un bon nul.

L'entrée en jeu de Zinédine Ferhat, Rachid Ghezzal et Ismaël Bennacer a dynamisé un peu plus le  jeu des Verts, en procurant plus de ballons aux attaquants Hilal Soudani et  Ishak Belfodil, qui cependant ont été incapables de concrétiser.

Mais en se découvrant autant, la défense algérienne a fini par laisser  d'importants espaces derrière, et les Camerounais ont en profité pour  doubler la mise à deux minutes du coup de sifflet final. C'était par  l'intermédiaire du jeune Pangop, dont c'était la toute première sélection  chez les Lions Indomptables, et qui avait surpris M'bolhi d'un tir vicieux,  dans l'angle fermé.

Le sélectionneur algérien Lucas Alcaraz a convoqué huit joueurs locaux  pour ce match, en quête de renouveau, mais n'a finalement utilisé qu'un  seul d'entre eux, en l'occurrence le milieu récupérateur de l'USM Alger,  Raouf Benguit.

3 défaites de suite : du jamais vu

 

 

 

Depuis qu’il a pris en main l’équipe nationale, Alcaraz n’a gagné qu’une seule rencontre officielle et c’était face au Togo en éliminatoires de la CAN. Il cumule par contre 3 défaites de suite face à la Zambie en deux fois et le Cameroun. Ça n’est pratiquement jamais arrivé même lorsque l’équipe nationale était au plus mal. Sans oublier l’élimination précoce des A’ lors des éliminatoires du CHAN. Son bilan est désastreux et dans tout cela, il entraîne l'EN dans les bas-fonds du classement FIFA et cela aura certainement des répercussions pour les prochaines échéances. L’ancien entraîneur de Grenade ne devrait pas durer dans son poste après cette nouvelle défaite et tout sera clair après la prochaine réunion du BF de mercredi.

Dans l'autre match de ce groupe "B", le Nigéria s'est imposé à domicile  contre la Zambie (1-0), assurant au passage sa qualification au  Mondial-2018, car avec 13 points à une journée de la fin, il est sûr de ne  rien risquer.

La Zambie (2e), ne compte en effet que sept points, devant le Cameroun (6  pts) et l'Algérie (1 pt), faisant que les Super Eagles aient assuré leur  qualification au Mondial russe dès cette 5e journée.