Articles Football EN

Madjer : «4 ou 5 consultants essaient de faire plaisir à Raouraoua»

Madjer : «4 ou 5 consultants essaient de faire plaisir à Raouraoua»

Dans une interview accordée à Francefootball.fr Madjer : «4 ou 5 consultants essaient de faire plaisir à Raouraoua»   Après son altercation...

Nordine Kourichi : «La nomination de Madjer vient d’en-haut»

Nordine Kourichi : «La nomination de Madjer vient d’en-haut»

Regrettant n’avoir pas été choisi à la tête des Verts Nordine Kourichi : «La nomination de Madjer vient d’en-haut» Coéquipier de Rabah...

Rabah Madjer : «L'EN est dans le coma, on veut la réanimer»

Rabah Madjer : «L'EN est dans le coma, on veut la réanimer»

Rabah Madjer : «L'EN est dans le coma, on veut la réanimer» Le nouveau sélectionneur des Fennecs veut refaire de son...

Les Verts presque au complet sous les ordres de Madjer

Les Verts presque au complet sous les ordres de Madjer

Equipe nationale Préparation du match contre le Nigeria Les Verts presque au complet sous les ordres de Madjer La sélection nationale...

EN : Taïder-Mazzari : vers le clash

  • PDF

Le milieu algérien craque

Taïder-Mazzari : vers le clash

Visiblement, le début de l’année 2014 a apporté son lot de malheurs pour le jeune international algérien Saphir Taïder. En effet, ce dernier, qui donnait l’impression de s’être vite imposé dans le onze de départ de sa nouvelle équipe l’Inter Milan, qu’il avait rejoint l’été dernier en provenance de Bologne, a fini par rentrer dans les rangs. On pensait, au départ, que la marginalisation du milieu de terrain de 22 ans au tout début de l’année était dû au fait qu’il soit revenu d’une blessure. Mais au fil du temps, il s’est avéré qu’il était plutôt sorti des plans de son entraîneur Walter Mazzari. En tout cas, la suite des évènements nous donne raison. Taïder, qui dispose actuellement de tous ses moyens physiques, continue de cirer le banc de touche de son équipe. D’ailleurs, il n’a été titularisé qu’une seule fois depuis le début de la phase retour. Ce qui est évidemment très peu pour un joueur qui a rejoint les Nerazzuri avec de grandes ambitions pour donner une autre dimension à sa jeune carrière de footballeur. Et comme Taïder reste convaincu que sa situation actuelle en club risque de lui jouer un mauvais tour en Equipe nationale, qui s’apprête à disputer la Coupe du monde 2014 au Brésil, il a tout simplement fini par craquer. Cela s’est traduit par une vive réaction lors de la précédente journée du Championnat italien, lorsque l’ancien joueur de Grenoble a fait la tête pour manifester sa colère à sa manière à l’encontre de son entraîneur. Il s’agissait d’ailleurs du cinquième match de suite dans lequel Taïder se retrouvait sur le banc. Du coup, l’on se dirige droit vers un clash entre Taïder et Mazzari, surtout que le joueur n’est pas du tout prêt à hypothéquer ses chances de participation au prochain Mondial. Il sait pertinemment que même le sélectionneur national Vahid Halilhodzic ne le porte pas dans son cœur depuis qu’il l’a relégué au rangde remplaçant face au Burkina Faso, lors du barrage retour des éliminatoires de la Coupe du monde. Il est vrai, le joueur a été titularisé au cours du précédent match amical des Verts contre la Slovénie mais, ce jour là, le sélectionneur national avait l’intention de lui donner sa dernière chance pour réagir surtout qu’il s’était présenté au stage des Fennecs avec un volume de jeu en nette recul. Mais Taïder a su se surpasser contre les Slovènes en contribuant grandement à la victoire algérienne, en étant passeur décisif dans l’action du premier but, avant de se charger lui-même d’en inscrire le deuxième.

Merouane M.