SQL/DB Error -- [You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'algerie/6999-usmh-0-jsk-1--la-5e-pour-les-canaris-' AND cookie_info=''' at line 1]
SQL/DB Error -- [You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'algerie/6999-usmh-0-jsk-1--la-5e-pour-les-canaris-','','1')' at line 1]
USMH 0 - JSK 1 : La 5e pour les Canaris

USMH 0 - JSK 1 : La 5e pour les Canaris

  • PDF

Les matchs de football, surtout ceux qui sont relativement serrés comme cette finale de la Coupe d’Algérie, se jouent souvent sur des détails. Le duel d’hier après-midi, entre la JSK et l’USMH n’a pas dérogé à cette règle puisqu’il s’est joué sur une bévue monumentale du défenseur Griche qui a pratiquement offert cette Coupe aux Canaris. Oui, c’est le cas de le dire car, dans l’ensemble, le match était relativement équilibré, entre deux équipes qui ont réussi un parcours quasi identique depuis les 32es de finale. Il a donc fallu se petit «coup du sort» pour les départager et c’est pour la JSK que la chance a souri.

Après un bref round d’observation, les Harrachis se sont rués vers l’attaque et ont exercé un pressing haut. Mais contre le cours du jeu, c’est leur propre défense qui s’est affolée au premier coup adverse, quelques instants plus tard, où l’irréparable a été commis. En effet, même s’il n’était pas vraiment acculé par les attaquants kabyles, Griche cherche à s’appuyer sur son gardien de but, Azzeddine Doukha. Mais sa remise en retrait était très difficile à contrôler et l’attaquant Farès Hamiti, qui rodait dans les parages tel un véritable renard des surfaces, n’en demandait pas plus pour chiper le ballon et le pousser dans le but vide (1-0). Néanmoins, ce but prématuré a eu pour effet de baisser considérablement le rythme de la rencontre puisque, ayant bénéficié d’un beau cadeau qui leur a permis de faire la différence pratiquement d’entrée de jeu, les Canaris se sont repliés sur eux-mêmes et se sont contentés de jouer le contre. Même du côté harrachi on semblait vouloir éviter d’encaisser un deuxième but qui serait synonyme de défaite définitive et c’est ainsi que le jeu est devenu serré. Il était concentré la plupart du temps au milieu du terrain, sans grand danger pour les deux gardiens de but. Les rares fois où Malik Asselah a été sollicité, c’était suite à des tirs de loin, notamment ceux de Boumechra (24’), Gharbi (33’) et Boualem (39’) mais c’était sans succès. Le premier half s’es achevé donc sur le score d’un but à zéro en faveur des Canaris. Après la pause, le coach Boualem Charef a décidé de lancer, dès la reprise, Benabderrahmane pour stabiliser la défense et surtout Touahri pour dynamiser un peu plus le secteur offensif.  Du bon coaching qui a pour effet de booster le jeu harrachi qui, du coup, devient beaucoup plus percutant. Benabdarrehmane, libre de tout marquage au point de penalty est le premier à se mettre en évidence, manquant même de très peu de niveler la marque sur le coup franc indirect de Gharbi (50’). Puis c’était au tour de Touahri (57’ et 86’) de semer la zizanie au sein de la défense adverse, mais il n’a pas été récompensé pour ses efforts. Côté Canaris, on n’a relevé qu’une seule occasion nette au cours de ladeuxième période par l’intermédiaire de Saïdi sur coup franc direct (68’). Mais Doukha était à la parade. La finale de cette Coupe d’Algérie s’est terminée finalement sur le score d’un but à zéro en faveur la JSK, qui a remporté son cinquième trophée.

Stade du 5-Juillet. Affluence nombreuse. Arbitrage de Abid Charef assisté de Itchiali et Bitam

But : Hamiti (12’) JSK

Averts : Djeghbala (23’) USMH. Nessakh (21’), Khellili (28’), Tedjar (60’), Yahia-Chérif (71’), Lemhène (79’) JSK

USMH : Doukha, Djeghbala, Legraâ, Demou, Griche (cap) (Benabderrahmane 46’), Gharbi, Hendou, Ledraâ (Touahri 46’), Yachir (Chache 67’), Boualem, Boumechra

Entr : Charef

JSK : Asselah, Remache, Nessakh (Oussalah 64’), Khellili, Rial (cap), El Orfi, Saïdi, Tedjar (Lemhène 78’), Younès, Hamiti, Yahia-Chérif (Douicher 85’)

Entr : Belhout

 

A. N.

 


Après la Tunisienne

Belhout remporte la Coupe algérienne

Le coach kabyle, Rachid Belhout malheureux finaliste avec l’USM Alger en 2007 où il s’est contenté de la médaille du finaliste après la défaite face au MCA, ne voulait surtout pas revivre le même scénario à l’occasion de cette finale face aux Harrachis. «A la JSK, nous avons un style de jeu qui nous a permis d’enchaîner ces derniers temps des résultats positifs, je suis donc serein que nous n’allons pas changer notre système de jeu face à l’USMH. On ne laissera aucun aspect nous échapper, on étudiera même le style de jeu de l’USMH», avait indiqué le coach des Canaris avant la finale. Hier, son équipe a maintenu sa dynamique et a réussi à s’imposer face à une très bonne équipe harrachie. En finale, il a remporté son premier trophée de Coupe d’Algérie, lui qui avait remporté une Coupe, mais en Tunisie abev l’Olympique de Béja l’année dernière. Ainsi, après la Coupe tunisienne, Belhout remporte la Coupe d’Algérie.

 

Charef perd sa première finale

Le coach de l’USMH, Boualem Charef, avait le surnom de «Monsieur Coupe» avant cette finale. En effet, Charef avait déjà goûté au sacre en remportant deux fois cette compétition, la première c’était en 2002 avec le WAT, qui avait gagné face au MCO (1-0), alors que la deuxième c’était avec l’USM Alger en 2003, lorsque les Rouge et Noir se sont imposés face au CRB. Il a promis aux supporters que son équipe de rapporter la Coupe à El Harrach, malheureusement pour lui, son équipe et ses supporters, il y avait en face une équipe plus déterminée. De ce fait, Charef vient de perdre sa première finale de Coupe d’Algérie.

 

La JSK, 17 ans après

La JS Kabylie qui voulait redorer son blason à travers cette finale, a réussi le coup. L’équipe phare du Djurdjura n'a plus remporté de titre national depuis 2008, mais il faut savoir que sa dernière consécration en Coupe d’Algérie remonte à 1994. Les Kabyles ont dû attendre 17 ans pour pouvoir brandir de nouveau la Coupe d’Algérie, mais il faut savoir que ce n’est pas faute d’avoir essayé puisqu’ils ont été malheureux en, deux finales face au même adversaire l’USMA en l’occurrence en 1999 et en 2004.

 

Lacarne commissaire au match, Bousseter 4e arbitre

Pour cette finale JSK - USMH, la Commission d’Organisation de la Coupe d’Algérie a choisi Belaïd Lacarne comme Commissaire au match. Pour ce qui est du 4e arbitre, le choix s’est porté sur Bousseter, alors que Boulfelfel a fait officie d’arbitre réserviste.

 

Les prières de Doukha

Quelques instants avant le coup d’envoi de la finale, le gardien de but harrachi, Azzeddine Doukha, s’est isolé dans un coin pour prier, mais cela ne lui pas a évité de passer à côté, notamment dans l’action qui a ramené le but kabyle puisqu’il y était impliqué de manière directe. En effet, en faisant un mauvais contrôle au pied sur la remise de Griche, le gardien a, en quelques sortes, offert l’ouverture du score à Hamiti.

 

Double perte pour les Harrachis

Les joueurs de l’USM El Harrach étaient très déçus à la fin de la rencontre. La plupart d’entre eux ont craqué et sont restés inconsolables. En effet, ils viennent de perdre une finale de Coupe d’Algérie après un parcours des plus honorables. Mais ils ont également perdu une forte récompense que leur président leur a promis s’ils avaient brandi le trophée. D’une source digne de foi, les coéquipiers de Benabderahmane devaient percevoir pas moins de 120 millions de centimes en cas de victoire face à la JSK, malheureusement pour eux, ils ont tout simplement tout perdu. Hier, ce n’était pas le jour des Harrachis.