Mission difficile pour les Antilopes noires

  • PDF

Mission difficile pour les Antilopes noires

 

Les Antilopes Noires se sont très bien préparées pour ce tournoi que l'équipe jouera à domicile, face à une opposition variée. L'Angola a réussi quelques bons résultats, comme ce 2-0 face au Togo, ou ces nuls contre, entre autres, le Ghana, le Sénégal et le Cameroun. Le tirage au sort de la compétition a placé l'Angola automatiquement dans le Groupe A, le faisant ainsi jouer tous ses matchs de groupe à Luanda, face au Mali, au Malawi et à l'Algérie. Un groupe loin d'être facile, même si le fait d’avoir évité le Nigéria et le Ghana a été une excellente chose. «Je suis satisfait du tirage, c'est un groupe équilibré même si ce ne sera pas facile. Tous nos adversaires sont connus pour leur combativité. L'Algérie fonctionne bien actuellement. Le Mali sera un adversaire difficile. Nous essaierons de prendre l'une des deux premières places», expliquait ainsi le coach Manuel José, à Al Jazeera après le tirage au sort.

 

La route vers la qualification

L'Angola s'est qualifiée automatiquement pour la compétition en tant que pays organisateur, sans passer par la phase des qualifications comme les 15 autres équipes.

 

Le sélectionneur

Manuel Jose : l’habitué à la pression et à l’ambiance africaine

L'entraîneur portugais a été chargé de l'équipe spécialement en vue de cette CAN 2010, afin de lui offrir la meilleure des préparations. Plein de succès avec le club égyptien d'Al Ahly, il sait qu'il aura une lourde pression sur les épaules lorsqu'il affrontera la crème du football africain, dans quelques jours. Heureusement pour lui, c'est un homme habitué à la pression et à l'ambiance africaine. Seul souci, une partie des supporters angolais devraient certainement lui tenir rigueur de son échec lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2010. Pas de nouvel exploit comme en 2006 en Allemagne... Le sélectionneur a fait confiance aux mêmes hommes que lors de ce Mondial, à l'image de Flavio Amada, Gilberto ou encore Manucho.

 

La star

Manucho en quête de rachat

Manucho, ou Mateus Alberto Contreiras Gonçalves, est l'une des seules stars du football angolais à avoir été sous la lumière des projecteurs ces dernières saisons grâce à son potentiel et à l'intérêt de certains clubs. Il joue actuellement à Valladolid, en Liga. Arrivé en janvier 2008 à Manchester United en provenance de Petro Atletico, il a été prêté avant même de pouvoir disputer le moindre match avec les  Red Devils. Il a donc disputé la saison 2007/2008 avec le Panathinaikos. Puis il a reçu son permis de travailler en Angleterre et, après un retour à MU lors de la pré-saison en juillet 2008, il a fait ses débuts avec l'équipe le 23 septembre 2008. Mais las d’attendre de trouver sa place en équipe première, il a rejoint Hull City en prêt début 2009, avant d'être transféré à Valladolid en juillet de cette année. L'attaquant se veut puissant et rapide, capable de prendre la balle et d'aller à la rencontre des défenseurs, ou bien encore de tenter sa chance de loin. Il a récemment fait les choux gras de la presse pour avoir eu des mots avec son entraîneur. Mais les fans angolais espèrent qu'il se ressaisira et qu'il fera de son mieux à domicile.

 

Objectif  

Faire mieux que la dernière édition

La pression est sur les épaules des hôtes, qui doivent faire mieux que leur quart de finale de la CAN 2008 au Ghana. Beaucoup aimeraient les voir remporter la compétition, mais un quart de finale contenterait déjà certainement beaucoup de monde. L'aide des supporters à domicile sera un gros avantage pour l'équipe, en vue de passer outre le Mali ou l'Algérie avant d'atteindre les quarts de finale du tournoi.