Portsmouth ruiné, Lens bien embêté

  • PDF

Portsmouth ruiné, Lens bien embêté

 

Le club lensois, longtemps freiné financièrement sur le marché des transferts, peine à toucher son bon droit sur Dindane et Belhadj. Gervais Martel espère une issue rapide.

Le club artésien, qui réclame toujours l’argent de ses deux joueurs transférés à Portsmouth en début de saison, avoue ne pas être surpris par la situation très délicate dans laquelle se trouve le club anglais, même si l’ampleur des problèmes financiers a un peu pris de court ses dirigeants.

«On savait que cette formation avait des difficultés, mais on ne pensait pas que c'était à un tel point. Le 6 janvier, ce club devra payer des dettes accumulées auprès du fisc anglais. Je n'imagine pas que ses dirigeants aient envie de stopper toute activité en 2010. Portsmouth veut finir la saison. Il doit donc trouver des solutions. Je pense que la Premier League sera solidaire de cette équipe. Les autres formations du championnat d'Angleterre vont certainement lui acheter des joueurs pour la soulager et lui permettre de ne pas s'arrêter là. Le problème, c'est que nous ne sommes pas seuls dans cette histoire. D'autres clubs, qui ont vendu des éléments à Portsmouth, sont dans le même cas que nous», a reconnu Gervais Martel, qui a toutefois assuré dans la Voix du Nord qu’il était hors de question, si jamais ses deux joueurs devaient être rapatriés, qu’ils terminent la saison avec les «Sang et Or».

«Nous avons des garanties concernant ces deux joueurs. On sait qu'ils ont des contacts avec d'autres clubs européens. J'ai eu Aruna au téléphone et nous sommes en contacts avec l'agent de Nadir. S'ils devaient quitter Portsmouth, d'autres clubs seraient prêts à les engager et à s'acquitter du prix du transfert auprès du Racing. En aucun cas, ces deux joueurs ne finiront la saison avec nous», a prévenu le dirigeant lensois. Voilà qui pourrait promettre une saison particulièrement mouvementée et inédite à ces deux joueurs.