La Zambie : Renard soupçonné de malversations

  • PDF

La Zambie en effervescence

Renard soupçonné de malversations

A trois semaines de la très déterminante rencontre face à L’Egypte où les Chipolopolo sont condamnés à gagner pour s’assurer une place à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2010 en terre angolaise, la Zambie est en effervescence. Une grande polémique a éclaté ses derniers jours, concernant le sélectionneur national, le Français Hervé Renard. Celui-ci est soupçonné de malversations après le fiasco du stage effectué en août dernier à Londres (Angleterre), sanctionné par une humiliante défaite contre les Brésiliens

de l’Afrique (Ghana) par 4 buts à 1. Soixante-six mille dollars ont été dépensés pour un stage qui n’a rien apporté à l’équipe et durant lequel les professionnels n’ont pas participé pour non délivrance de visas. La population zambienne demande tout simplement des comptes après cet épisode noir qu’elle aqualifié de «mascarade». Le tribunal sportif n’est pas resté insensible à cette affaire et a convoqué le coach Renard pour l’auditionner. Après avoir été auditionné, Renard a reconnu son erreur. Dans une déclaration à Lusaka Times, Renard dira : «J’ai fauté et j’assume pleinement mes responsabilités. D’ailleurs, j’ai tiré beaucoup d’enseignements du stage de Londres. Il ne fallait pas qu’il eût lieu. C’est une erreur de stratégie et c’est tout. Je peux fournir avec le responsable financier de la Fédération tous les détails de nos dépenses à Londres.» Et de renchérir : «Pour prouver ma bonne foi, le match de l’Algérie, nous l’avons préparé au sud de la France. Ce fut un stage très réussi. Nous avons atteint les objectifs tracés, même si nous avions perdu. Mais l’équipe a fourni une belle prestation et aurait pu prétendre à un meilleur résultat.» L’enquête se poursuit en tous les cas contre Hervé Renard qui devra, selon des sources médiatiques locales, comparaître devant le conseil national pour répondre aux questions. Sur le plan sportif et technique, Hervé Renard a décidé de se passer des services de professionnels en prévision de la coupe COSAFA qui aura lieu avant la fin de l’année en cours au Zimbabwe. Ainsi, l’international zambien Nyambe Mulenga a été opéré, lundi, au genou. Le médecin estime que l’intervention chirurgicale a été une vraie réussite. Cependant, Mulenga restera éloigné des terrains pour une période de six mois. Il sera du coup absent contre l’Egypte (10 octobre) et le Rwanda (14 novembre). Outre Mulenga, Renard devra, comme annoncé par nos soins, se passer, pour le match contre les Pharaons, de Félix Katongo pour cause de suspension.  Rainford Kalaba sera toutefois opérationnel après avoir purgé sa suspension. 

K. O.